SMIRTOM de Montargis
Syndicat Mixte de Ramassage et de Traitement des Ordures Ménagères

Le compostage

 

Le compostage est un procédé biologique qui permet, sous l’action de bactéries, la dégradation des déchets organiques pour produire du compost.
Composter ses déchets présente de nombreux avantages, réduire le volume d’Ordures Ménagères dont le coût de traitement est élevé, mais aussi obtenir un amendement pour enrichir la terre.

 

Quels déchets peuvent être compostés ?

 

Tous les déchets organiques sont compostables.
Que ce soient les déchets de cuisine : épluchures, fanes de légumes, marc de café, etc.
Mais aussi les déchets de jardin : mauvaises herbes, feuilles, tonte de pelouse, etc.
Sans oublier les déchets de maison : cendres de bois, mouchoirs en papier, essuie-tout, etc.

 

Quelles sont les techniques de compostage ? 

 

La transformation des matières organiques se fait naturellement, mais pour réussir son compost trois éléments sont fondamentaux :


•  L’humidité
•  L’oxygène
•  Le mélange des différents déchets déposés

 

Quelques Chiffres :

11 009,12 t de déchets verts déposés en 2015.

Le compost provenant de nos déchèteries : 

Les particuliers, disposant d’une carte d’accès pour venir dans nos déchèteries, peuvent gratuitement se servir en compost, mis à disposition dans nos déchèteries d’Amilly et Corquilleroy.

Ce compost est issu des dépôts de déchets verts des usagers (tonte,taille...).

 

La plate-forme de compostage

depot de végétauxComment les déchets verts déposés en déchèterie sont transformés en compost ?

 

La déchèterie de Corquilleroy dispose d’une plate-forme à végétaux d’une capacité de 13 000 tonnes, équipée d’une aération et d'un arrosage pilotés, qui permet la transformation de tous les végétaux apportés en déchèterie, appelée valorisation matière.

 

Les dépôts de nos trois déchèteries sont acheminés sur le site de Corquilleroy pour la première étape de valorisation des végétaux : le broyage, effectué par un prestataire.

 

Ce broyage permet un mélange de la matière afin d’optimiser les échanges entre matière organique et micro-organismes, et donc de favoriser le processus de compostage. 

 

Le broyat va ensuite être stocké sous la forme d'andain (cf. photo ci-dessous) sur l’installation pour la première phase de compostage, la fermentation.


compostCette fermentation va provoquer une augmentation de la température, pouvant monter jusqu’à
70 °C au cœur de l’andain, liée à l’activité de micro-organismes.
Les indésirables (maladies cryptogamiques, graines, insectes) sont détruits, permettant ainsi une hygiénisation du compost pour une utilisation en toute sécurité des particuliers.
L’aération et l'arrosage pilotés permettent de maîtriser la fermentation.
En effet, en fonction des mesures prises par les sondes de température et d’oxygène disposées dans le broyat, l’aération est déclenchée automatiquement de façon optimale.
Après six semaines, le broyat va suivre la deuxième phase de compostage, la maturation.

 

processCette phase se définit par une oxydation, qui permet de transformer le broyat en compost utilisable comme amendement dans les jardins. Elle va durer douze semaines, avec deux retournements du produit, pour ainsi l’homogénéiser.

 

Après cette phase de maturation, le criblage, phase finale, consiste à passer le compost dans un crible,  et permettant de l’affiner en retirant les gros éléments insuffisamment dégradés. Ces derniers, appelés le refus, seront évacués. Quant au compost, il est prêt et mis à disposition des usagers.

 

Quelques Chiffres :

En 2015 : 6 749 t de compost produites.

Le compost se différencie du terreau, étant moins riche en matière minérale, il apporte la matière fertilisante en plus petite quantité.
Le compost ne doit pas être utilisé brut, mais en mélange avec 1/3 de terre et 1/3 de sable.

 

Le site de Corquilleroy est une installation classée pour la protection de l’environnement et soumise à autorisation, selon l’arrêté du 20/08/2008 et l’arrêté complémentaire du 02/09/2008.
Le compost produit sur notre site est un amendement organique et est conforme à la norme NFU 44-051.
Des analyses sont effectuées environ sept fois par an sur tous les lots, en général six lots par an. 

>>>télécharger le document